La Réserve Naturelle des Gorges de l’Ardèche

Une biodiversité exceptionnelle

Site remarquable par la qualité de ses paysages préservés, la variété et la richesse de ses patrimoines naturels, historiques et préhistoriques, les Gorges de l’Ardèche et leurs plateaux constituent un territoire d’exception. Avec ses falaises calcaires vertigineuses pouvant atteindre plus de 300 mètres, ce canyon né des soubresauts successifs de la terre débutés il y a 6 millions d’années, est l’un des plus beaux d’Europe. Ce refuge naturel a favorisé une biodiversité remarquable avec plus d’un millier d’espèces animales et végétales qui s’épanouissent au coeur de cinq grands milieux : la rivière et ses abords, les parois calcaires, la forêt de chêne vert, la garrigue et les milieux souterrains dédales de grottes et d’avens. Classés Réserve nationale naturelle depuis 1980, les Gorges de l’Ardèche sont gérées par un Syndicat mixte (SGGA).

L’aigle de Bonelli, emblême des Gorges

Le saviez-vous : l’aigle de Bonelli est le rapace le plus menacé de France. Parmi les 31 couples présents sur le territoire français, deux couples sont installés depuis plusieurs années dans les Gorges de l’Ardèche. Le minutieux travail de protection initié par le SGGA et ses partenaires permet des naissances régulières d’aiglons. Bien d’autres espèces s’épanouissent dans la Réserve. Avec un peu de discrétion et patience vous pourrez voir voler dans le ciel, vautour percnoptère, faucon pèlerin, milan noir et autre circaète Jean le blanc. Vous pourrez aussi croiser castor, renard, blaireau, salamandre tachetée, lézard vert, sanglier, agrion à larges pattes, couleuvre ou crapaud à ventre jaune… Et sous terre, il n’est pas rare de découvrir chauve-souris ou crustacé cavernicole.

Aigle de Bonelli en vol au dessus de la réserve naturelle des Gorges de l'Ardèche.

Une flore riche et diversifiée

Les 500 espèces végétales se développe dans la Réserve naturelle colorent les paysages au fil des saisons. La végétation méditerranéenne typique est très présente : thym, lavande et sarriette… Sur les falaises inaccessibles, on trouve les espèces les plus rares, protégées et observées de près : iris nain, biscutelle à feuille de chicorée, asplenium de Pétrarque et le genévrier de Phénicie dont certains arbustes sont âgés de 1 500 ans ! Plus sauvages, les forêts sont composées majoritairement de chênes verts sur les versants et blancs en fond de vallées. En bord de la rivière Ardèche, on trouve des espèces résistant aux crues : saules, peuplier noir, sureau… et des plantes herbacées comme le pavot cornu et la lampourde….La réserve constitue un paradis illimité pour les botanistes et photographes!

Aphyllante de Montpellier

Les Missions du SGGA

Gérer, protéger,sensibiliser.

Réserve de vie et de biodiversité, le territoire est géré de façon concertée. Le plan de gestion de la Réserve mis en place par le Syndicat de gestion des Gorges de l’Ardèche (SGGA) prévoit un programme d’actions. De nombreux suivis sont réalisés sur la flore (pelouses des dunes de sables), la faune (aigle de Bonelli) et des études et inventaires effectués (grottes et papillons). Pour assurer la préservation à long terme, priorité des priorités, une réglementation et une gestion adaptée sont mise en oeuvre. Dans le cadre de sa mission d’éducation à l’environnement, le SGGA propose un programme d’animations toute l’année pour sensibiliser aux richesses et spécificités des Gorges. Scolaires, grand public, sportifs, professionnels du tourisme peuvent ainsi découvrir, observer et comprendre ce territoire fragile.
Descente rafraîchissante en canoë
La route panoramique
Randonnée en toute liberté
Hébergement
Activité